VEILLE JURIDIQUE

By Jennifer Constant | juin 4 , 2019 | 01

Oui, répond la Cour de cassation dans un arrêt du 9 mai 2019 (n°17-28.767) : sauf cas de fraude ou de vice du consentement, une convention de rupture peut être valablement conclue par un salarié déclaré inapte à son poste à la suite d’un accident du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Horaires 9H00 - 18H00 | Du lundi au vendredi


Consultations sur RDV uniquement | 7 place John Rewald 13100 Aix-en-Provence